LISTE DES COMMUNISTES, NEONAZIS, FASCISTES ET SYMPATHISANTS Cliquez ici



COMMUNAUTAIRE :
BHV - BART DE WEVER : Cliquez ici

LES LOIS LINGUISTIQUES TROP PEU RESPECTEES : Cliquez ici

MARINO KEULEN EN ACTION : Cliquez ici



RELIGION :
ISLAM : menace contemporaine (06-2010) :Cliquez ici

Stop aux intégristes athées (11-2009) :Cliquez ici

ISLAM (11-2009) :Cliquez ici

LA FIN DES MENSONGES (03-2009) :Cliquez ici

L'ORIGINE DE L'HOMME :Cliquez ici

OBSCURANTISME DU "SOIR" :Cliquez ici

RELIGIONS ET GUERRES :Cliquez ici

La censure prend de l'ampleur en Belgique sous la direction de la RTBF (04-2007) :Cliquez ici

Réponse à Anne Morelli par des chrétiens progressistes(30-08-2005) :Cliquez ici

Louis Michel est contre le rappel des racines chrétiennes dans la constitution européenne :Cliquez ici



SECOUSSES ET ERREURS AU MR :Cliquez ici

INTELLIGENCE ET JUSTICE :Cliquez ici

ELECTIONS NATIONALES DU 10 JUIN 2007 :Cliquez ici

ELECTIONS REGIONALES DU 13 JUIN 2004 :Cliquez ici

COMMENTAIRES SUR LES RESULTATS DES ELECTIONS COMMUNALES A UCCLE :Cliquez ici

LA CENSURE PREND DE L'AMPLEUR EN BELGIQUE SOUS LA DIRECTION DE LA RTBF :Cliquez ici

PEINE DE MORT :Cliquez ici

DROIT DE REPONSE A LA LIBRE BELGIQUE :Cliquez ici




FERMEZ-LEUR LE BEC AVANT QU'ILS NE CLOUENT LE VOTRE
(mai 2004)

    C'est avec plaisir que nous avons lu dans " La Libre Belgique " à propos du Vlaams Blok qui voulait dénoncer les étrangers en situation irrégulière qu'il s'agissait de gestapistes de sinistre mémoire. L'article était illustré d'un corbeau.

    Pourtant, cette même " Libre Belgique " fait encore référence ce jour au site " resistances" qui dénonce une école de management comme dépendant de l'Eglise de Scientologie. Il y a donc pour " La Libre Belgique " deux types de corbeaux : les Communistes qui lui servent de référence et les gestapistes qui sont horribles. Pourtant, " La Libre Belgique " sait que les responsables du site " resistances " sont d'immondes menteurs et elle se rend donc complice de leurs mensonges en les aidant à les diffuser. C'est bien pire que d'être un corbeau puisque le site " resistances " est un corbeau menteur, diffamateur et calomniateur même si ses complices dont la RTBF se font passer pour bien pensants.


SITE CALOMNIATEUR ET DIFFAMATOIRE : RESISTANCES.BE

Monsieur le rédacteur en chef,

Vous trouverez ci-dessous la mise en demeure que j'adresse aux camarades ABRAMOVITZ et portées. J'ose espérer que sans réponse valable de leur part, vous cesserez d'utiliser comme référence ce site diffamatoire et calomniateur.

    Resistances.be

    Comme la RTBF, RTL-TVI, Le Soir, La Libre Belgique et d'autres s'appuient continuellement sur le site " resistances.be ", je m'attendais à trouver ce site bien conçu, intelligent et solidement documenté. Je n'ai trouvé qu'un fatras de on-dit et des amalgames plus ou moins bien construits. Au nom " Jean SOLÉ ", il était mentionné quatre postes dont deux étaient les mêmes soit que " Le Soir avait fait une présentation banale de la liste PROSEC sans préciser le pedigree de sa tête de liste Jean SOLÉ ". Inutile de dire que Resistances.be ne le publie pas non plus puisqu'il est très honorable, ce qui n'est pas le cas pour la portée des complices des communistes génocidaires : Abramovitz, D'Orazio, Faust, Appelmans et autres Carette et Anna Morelli. Probablement ce site des Ayatollahs ignares de la pensée, du vice et de la vertu avait-il confondu pedigree et curriculum vitae. Je suis en tout cas très fier du mien, ayant fréquenté tous les cercles de l'extrême gauche maoïste ou écolo à la droite de Margaret THATCHER. J'ai fourni de l'emploi (C'est une tare pour les communistes car donner de l'emploi vous classe parmi les exploiteurs. En 1921, Lénine, au pouvoir en URSS, n'avait pas encore pu se passer des employeurs. Il s'est contenté de leur retirer le droit de vote comme il l'a retiré aux clercs parce que ceux-ci étaient des exploiteurs de la crédulité publique alors que les communistes voulaient s'en réserver le monopole) à une dizaine de personnes pendant plus de trente ans pendant que les portées d'Abramovitz détruisaient l'emploi et voulaient introduire en Belgique la misère et la liberté de la presse de Cuba et des autres pays communistes.
    Le troisième poste concernait la liste " PROSEC ". Du programme de la liste PROSEC, Resistances.be ne parle pas, mais bien du pedigree de Jean SOLÉ, pedigree qui est un summum d'erreurs, de mensonges et de désinformation que l'on espère être de l'ignorance.
    Passons sur les descriptions qui font rire pour se demander pourquoi "resistances.be" parle de ce que "j'ai fondé en 1989 l'UDRT 2000 avec, notamment, l'un des chefs de le Nouvelle (extrême) Droite belge qui avait fondé, en 1982, une revue qui sera animée par l'idéologue de référence d'un groupuscule néonazi bruxellois lié à Léon DEGRELLE ".
    Qui est ce chef ? Quelle est cette revue ? Qui est cet idéologue ? Pourquoi cacher soigneusement ces noms ? quitte à en livrer d'autres en pâture aux portées de communistes staliniens et polpotistes.
    Il est inutile de poursuivre avant de connaître ces différents noms, noms que je mets " Résistances.be " en demeure de fournir avec les preuves de ce qu'il affirme. En attendant, je demande à la Presse de cesser de prendre ce site au sérieux.

Veuillez agréer, Monsieur le rédacteur en chef, l'expression de ma sincère considération.

Jean SOLÉ
Mai 2004


LES VERITABLES LIBERTICIDES

    Je pense qu'il est temps que la sûreté de l'Etat cesse de se mêler des élections en Belgique francophone. J'ai suffisamment d'exemples de cette intervention qui fait de la Wallonie principalement une démocratie populaire. Il faut partir du vrai principe démocratique que toute liste électorale qui ne soit pas farfelue peut se présenter aux votes des électeurs. Ne confondons pas les électeurs présentant avec les électeurs prêts à défendre les options d'une liste. Il est déjà inadmissible que certains prennent note des noms et adresses des électeurs présentant l'une ou l'autre liste et se permettent alors de se présenter comme policiers pour influencer l'électeur présentant. Le juge PANIER devrait comprendre que son rôle n'est pas d'interdire la présentation de certaines listes mais de veiller à ce que les listes présentées soient représentatives. Et il a compris et autorisé la présentation de toutes les listes représentatives et la sûreté de l'Etat est restée tranquille. François-Xavier ROBERT secrétaire général d'un parti sans président, le FNB, n'est en fait qu'un agent de la sûreté. J'en prends pour preuve qu'à chaque fois qu'on lui envoie un communiqué, il vous envoie une réponse automatique qui contient deux virus. Quand je le lui ai signalé, il a commencé par le nier et je lui ai donc envoyé les noms de ces virus. Il s'avérait qu'il s'agissait en fait de deux adresses E-MAIL de la sûreté de l'Etat qu'il introduisait dans votre ordinateur et qui tenait au courant la sûreté de tout ce que vous écriviez ou receviez. Il a bien dû reconnaître que c'était exact et m'a donné une autre adresse qui ne m'enverrait plus de virus. Quand je lui ai demandé pourquoi il ne cessait pas d'envoyer ces réponses salopées, il m'a répondu que c'était trop dangereux.
    Vraiment, se croit-il en démocratie populaire et craint-il d'être envoyé en Sibérie ou est-il un vil dénonciateur comme il en existe tant en Wallonie qui croient se donner de l'importance en rapportant ?
(mai 2004)


LA REVOLUTION D'OCTOBRE ENTERREE
    La révolution d'octobre 1917 en Russie fut la plus grande imposture de l'histoire
    La Russie était en guerre depuis plus de trois ans. Elle avait subi de nombreuses défaites, perdu un million et demi de morts et deux millions de prisonniers. Une famine endémique régnait dans les grandes villes faute d'approvisionnements réguliers.

    Dès lors, qu'y avait-il de plus facile que de promettre aux gens la paix, du pain et la liberté en promettant aux paysans la possession des terres qu'ils cultivaient et aux ouvriers celles des usines dans lesquelles ils travaillaient.

    Et quelle fut la réalité ?

    A la guerre avec l'Allemagne succéda la guerre civile qui fit plus de 19 millions de morts. L'URSS perdit une grande partie de son territoire. La famine fut atroce et généralisée. La liberté disparut au profit des goulags et des exécutions sans jugements.

    Les terres et les usines devinrent la propriété de l'Etat, seul acquéreur et vendeur. Les socialistes remportèrent quand même une grande victoire : la pauvreté disparut. En effet, la pauvreté est une notion relative, elle ne se définit qu'en fonction d'un niveau de vie moyen pour une population donnée. Dès lors qu'il n'y a plus de riches, il n'y a plus de pauvres.

    La première grande erreur des communistes russes fut le pacte Von Ribbentrop-Molotov qui rendait communistes et nazis solidaires pour se partager la Pologne et donner les mains libres aux nazis pour envahir l'Europe occidentale.
    Beaucoup de communistes démissionnèrent en Europe occidentale mais les autres sabotèrent les pays et armées anti-nazies.
    Heureusement pour eux, ces traîtres furent sauvés par l'attaque de la Russie par Hitler en 1941. Ils tournèrent à nouveau casaque et comme tous les convertis devinrent farouchement anti-nazis ou d'une façon plus large antifascistes.

    La guerre terminée, une chape de plomb s'étend sur l'URSS et les pays de l'Est.

    La mort de Staline, en 1953, bouleverse les données. En 1956, le rapport Khrouchtchev provoque un ouragan politique.
    Même limité et partial, le document est explosif par son existence même : c'est le premier des communistes qui dénonce les méfaits du communisme. Un pan de la croyance s'effondre.
    Le printemps de Prague entretient l'illusion d'un socialisme à visage humain.

    L'intervention des chars russes à Prague, les mêmes qui avaient libéré la ville en 1945, sonne le glas d'une espérance. Il n'y a pas de réforme possible du système communiste de l'intérieur.
    Sur le modèle soviétique, d'autres révolutions prennent le relais, ravivent l'enthousiasme, raniment la passion révolutionnaire, à Pékin, La Havane, Hanoi mais l'effondrement de la révolution tiers-mondiste, les boat-people vietnamiens, le génocide cambodgien annoncent la fin du messianisme révolutionnaire.
    Traumatisés par l'écrasement du printemps de Prague, contestés par le gauchisme radical et tiers-mondiste, les grands partis communistes d'occident abordent les années 70 déboussolés.

    Leurs 90 millions de morts et d'assassinats, les 70.000 prisonniers politiques à Cuba commencent à peser lourd.

    Les communistes ont perdu leurs références, et se retrouvent confrontés à une question sans réponse : comment se dire révolutionnaires, sans prôner la révolution, comment se définir une société alternative alors que celle qui servait de modèle depuis des décennies devient un repoussoir. C'est en Pologne que sonnent les trois coups de l'effondrement final. Les ouvriers du chantier naval de Gdansk, en se mettant en grève durant l'été 1980, ignorent qu'ils viennent de lancer un mouvement irréversible. Cette fois, il ne s'agit plus d'une poignée d'intellectuels, comme à Moscou ou à Prague, mais de la classe ouvrière elle-même.

    Malheureusement pour les socialo-communistes, les populations de l'URSS et des pays socialistes satellites purent enfin comparer leur niveau de vie avec celui des pays capitalistes, elles déclenchèrent une révolution capitaliste, c'est-à-dire sans effusion de sang.

    Mais il n'est pas facile d'abandonner 70 ans de sécurité dans la médiocrité.

    Les mentalités doivent changer. Il faut travailler et construire au lieu de confisquer, piller et démolir.

    Mais au bout de la route se trouvent réellement la paix, le pain, la propriété et la liberté individuelle inséparable de la liberté d'entreprendre et de créer.


L'EXTREME DROITE JUIVE ET LE NAZISME EN ISRAEL

Si les Palestiniens sont des terroristes, les résistants et les partisans belges pendant la guerre 40-45 étaient des terroristes, terme sous lesquels les nazis les désignaient d'ailleurs. Inutile de dire que, pour les Juifs, tous ceux qui ne soutiennent pas la politique d'Israël sont des nazis d'extrême droite alors que les israélites se comportent exactement comme les nazis avec les juifs à l'époque : territoires occupés appelés territoires administrés, ghettos dans les villes avec intervention brutale dans celles-ci sous prétexte d'autodéfense, liquidation en douce des opposants, assassinat de centaines d'enfants, camps de concentration et tortures, suppression de la liberté de circulation, construction d'un nouveau mur de la honte pour voler près de 15 % du territoire palestinien et j'en passe. La seule chose qui les retienne est l'opinion internationale, ce qui ne retenait pas les nazis ni les communistes assassins. Pourtant, vu la puissance de leur armée, hélicoptères, avions, chars, canons, mitrailleuses, fusils à lunettes et infrarouges contre des mitraillettes, électronique sophistiquée de surveillance et d'assassinat, " propaganda abteilung " que ne renierait pas Goebels, ils ne laissent évidemment pas le choix de la riposte devant un tel déséquilibre des moyens. S'il veut la paix, Sharon (lire charogne), premier ministre de l'Etat terroriste d'Israël, peut très bien retirer ses troupes et ses colons des territoires palestiniens ou plutôt de ce qu'il en reste, retirer ses troupes du Golan en gardant un droit de suite et de surveillance non armée avec l'aide de l'ONU, comme il a été fait pour le Liban, et protéger ses frontières. Deux états coexisteraient ayant la même capitale : Jérusalem. En cédant gratuitement leurs colonies aux réfugiés palestiniens, ils reprendront à leur compte pour les Palestiniens ce qu'ils demandent et ont obtenu comme indemnités des pays européens pour les Juifs spoliés pendant la guerre 40-45. Il va de soi que les criminels de guerre israéliens qui œuvrent en territoire occupé devraient comparaître devant un tribunal de Nuremberg pour les mêmes motifs que les responsables nazis.
Alors seulement des négociations seront possibles sur un pied d'égalité mais chacun sait qu'Israël ne veut pas la paix.
Comme les nazis, elle veut étendre son lebensraum (espace vital) et en chasser tous les Palestiniens, ce que recommande dans " LE VIF-L'EXPRESS " du 11 octobre 2002 le représentant de l'extrême droite juive dans notre pays Serfati qui se dissimule sous le pseudonyme chrétien de Serge Dumont, un peu comme si je choisissais comme pseudonyme pour écrire cet article : Jacob LEVI. Plus racistes et d'extrême droite nationaliste que les juifs n'existe pas. Ils ont créé un espace raciste ou seuls les Juifs peuvent s'installer qu'ils soient croyants ou athées, seule la race de leur mère importe. Qu'ils veulent épurer de leurs habitants les territoires dont ils se sont emparés ne surprend pas puisqu'ils sont devenus nazis. Qu'aurait-on dit si les nazis avaient expulsé de façon très humaine tous les Wallons vers la France, ce que reprend actuellement à son compte le juif Serfati pour les Palestiniens. N'oublions pas qu'un professeur d'université juif n'a pas hésité dans le New York Times de proposer la liquidation de tous les membres des familles des résistants palestiniens sans même que cela ne soulève un tollé dans les milieux juifs new yorkais alors que le New York Times avait laissé paraître l'article en pensant soulever ce tollé. Ce sont d'ailleurs les milieux juifs russes qui ont introduit ce concept dans la lutte communiste pour dominer l'URSS. Pour moi, les Juifs sont en train de préparer leur propre liquidation cela avec l'aide d'un inconscient comme G. BUSH, chef lui-même d'un Etat terroriste puisqu'il reconnaît ouvertement que les Etats-Unis ont utilisé les bombes à fragmentation et les bombes au napalm pour terroriser la population et l'armée iraquienne et faire cesser leur résistance. Georges Bush pratique d'ailleurs une politique de deux poids et deux mesures qu'il s'agisse d'Israël ou de l'IRAQ. Israël possède de façon indubitable tous les moyens de destruction massive et c'est l'Iraq que les Etats-Unis attaquent en proclamant de façon mensongère que c'est ce pays qui possède des armes de destruction massive. Les Juifs soutiennent un gouvernement terroriste et ils ne comprendront pas que le monde entier les laisse exterminer partout où ils sont puisqu'ils ne seront que les victimes de leurs propres propositions, de leur entêtement et de leur philosophie.

Jean SOLÉ
18.11.2003

TENTATIVES DE PAIX EN ISRAEL ET EN PALESTINE

Je remercie beaucoup les Amis belges de Shalom Archav – La Paix Maintenant de la documentation qu’ils ont bien voulu me transmettre concernant les tentatives de Paix Israélo-Palestiniennes. Il va de soi que les véritables initiatives comme je le soulignais dans ma lettre ne peuvent provenir que de la toute puissante occupante du territoire palestinien. Le démantèlement du mur et surtout l’arrêt de sa construction et l’abandon des colonies ne peuvent être que des décisions unilatérales. Une fois rendue la liberté de circulation surveillée, chacun pourra se rendre compte de la volonté d’Israël d’arriver à une paix honnête sur un pied d’égalité.

Désarmement de la Palestine
Chacun comprend qu’Israël ne peut admettre à ses frontières un peuple armé et agressif ; il faut donc trouver une formule d’apaisement qui respecte l’entière souveraineté des Palestiniens.

L’intégration d’Israël et de la Palestine dans l’Europe
Je comprends que pour Israël ce serait idéal mais certainement pas pour l’Europe dans les circonstances actuelles.

Une fois la paix établie, il faudrait plutôt envisager une intégration dans l’Otan qui donnerait à Israël, en paix avec tous ses voisins, des garanties sérieuses de sécurité. L’intégration dans l’Europe ne peut se concevoir qu’avec la Turquie, la Syrie et le Liban. Mais sera-ce encore l’Europe ? Ne vaut-il pas mieux une alliance régionale générale dans laquelle Israël jouerait nécessairement un rôle majeur et qui pourrait intégrer l’Iraq et la Jordanie. Je reste d’ailleurs persuadé que la Turquie serait bien mieux dans une telle alliance qui permettrait de résoudre également la question Kurde.

Visite de politiciens en Israël sans visite conjointe en Palestine
Ce serait une profonde erreur que d’obéir aux ukases d’Ariel SHARON. Il est d’ailleurs incompréhensible que des politiciens comme Louis MICHEL aillent toujours faire la bise à l’extrême droite étrangère alors qu’il combat celle qu’il présente électoralement comme la belge. De plus, trouver que Sharon est très bien car il a été élu démocratiquement tout comme Hitler apparaît aberrant.


Jean SOLÉ
24.11.2003

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Vous trouverez ci-dessous le programme de " PROSEC ".
Il est né de la volonté d'habitants d'Uccle et de comités de quartier d'assurer la tranquillité, l'environnement agréable et le développement de la commune.

Nous voulons représenter une véritable alternative non subsidiée, donc indépendante, cadrant parfaitement avec les désirs des habitants d'Uccle et de la société civile en général.

Nous voulons clairement nous placer du côté des victimes, de tous ceux et celles qui n'osent même plus clamer leur désarroi de peur d'être soupçonné(e)s par les médias subsidiés de sombre machination.

Si vous répondez positivement à l'un des points sur le talon joint, nous vous inviterons à une prochaine réunion.

Dans l'attente du plaisir de vous rencontrer, veuillez croire, Madame, Mademoiselle, Monsieur, à notre entier dévouement.


Pour PROSEC,



Jean SOLÉ


Madame Duvinage, née Marie-Thérèse Vandenbulcke


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Madame………………………………………………………………… Monsieur………………………………………………………………… Adresse………………………………………………………………… …………………………………………………………………… ………………………………………………………………… …………………………………………………………………
  • Approuve particulièrement les points suivants du programme :………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
  • Souhaite ajouter le point suivant : ……………………………………………………………………………………………………………….
  • Est disposé(e) à aider " PROSEC "

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


RESUME DU PROGRAMME DE "PROSEC"

  1. Amélioration de la santé - Lutte contre le bruit et la pollution.
  2. La propreté de l'air (non à l'incinérateur de Drogenbos), protection particulière des intérieurs d'îlots, réduction de la circulation automobile en cas de pollution atmosphérique, dimanche sans voiture.
  3. Un environnement convenable, verdure, plaines de jeux. Séparation complète des espaces pour les enfants et ceux pour les chiens : muselière obligatoire pour les chiens dangereux dans les lieux publics. Emplacements pour planches à roulettes.
  4. Propreté en général et du sol en particulier, poubelles publiques en nombre suffisant et régulièrement vidées, y compris le W.E. Nettoyage régulier des avaloirs et des rigoles. Récupération des cannettes à la sortie des écoles
  5. Nettoyage régulier des tags et graffitis par leurs auteurs quand c'est possible.
  6. Sécurité sociale : combattre les failles de celle-ci, ce qui comprend CPAS, maisons de repos, aides aux familles, etc...
  7. Sécurité routière : prendre en charge très rapidement des solutions concrètes pour éviter les accidents
  8. Protection des piétons et des cyclistes
  9. Possibilité de traverser les sites propres sans gêner la circulation des transports en commun et priorité pour ceux-ci
  10. Amélioration de la circulation notamment chaussée d'Alsemberg, chaussée de Charleroi et square des Héros.
  11. Parkings en nombres suffisants, à l'accès aisé et à des prix raisonnables. Parkings protégés et sécurisés aux entrées de la ville
  12. Sécurité des personnes et des biens. Mettre derrière les barreaux les agresseurs, violeurs et pédophiles pour éviter que ce soient les victimes potentielles qui doivent s'enfermer derrière des barreaux. Agents de quartiers. Gardiens de parcs. Police efficace et motivée. Justice rapide comme l'exigent les 85% de la population. Cellules dans les commissariats de police pour enfermer les jeunes délinquants en attendant que les parents viennent les chercher. Possibilité de discuter avec les parents de sanctions éventuelles tenant compte du dédommagement des victimes.
  13. Convivialité et écoute. Véritable écoute des citoyens et non des formules creuses comme lors des derniers aménagements de la rue de Stalle et de l'avenue Brugmann
  14. Développement des services de quartier : police, état civil . Veiller à ce qu'un certain nombre de magasins soient ouverts pendant la période des vacances et cela dans les différents quartiers.
  15. Liberté de pensée et d'expression. Respect de la démocratie et consultation de la population.
  16. Aide aux familles, cellules de base de la société
  17. Meilleure disponibilité de la commune pour l'aide à la garde des enfants malades. Subsidiation des crèches privées ce qui permet de diminuer les frais de garde, d'augmenter considérablement le nombre de crèches avec le même budget et de mieux les contrôler.




UN DIALOGUE DIFFICILE
Quelque temps après avoir créé PROSEC, reflet de la société civile non subsidiée et s'appuyant sur plusieurs sondages de la population pour connaître ses véritables aspirations, nous avons reçu un coup de téléphone très sec :

  • " Allo, je suis bien chez PROSEC ? ".
  • " Oui, Madame ".

Agressive alors :

  • " Qui est ce Jean Solé ? "
  • " C'est l'animateur du comité de quartier de la rue de Stalle ".
  • " Je m'occupe du comité de quartier de la rue Van Ophem et je ne connais pas ce comité de quartier ".
  • " C'est votre droit le plus strict, Madame ".
  • " En fait, je suis chargée par le comité de quartier Van Ophem de prendre contact avec vous pour voir si nous pouvons collaborer ensemble ".
  • " Mais c'est très bien cela Madame, nous avons une réunion jeudi à 20 H et vous serez la très bienvenue pour voir qui participe à PROSEC et approfondir notre programme ".
  • " Eh bien, je viendrai, à jeudi donc ".

Le jeudi, personne. Nous l'invitons le jeudi suivant, sans pouvoir l'atteindre par téléphone et à nouveau personne. Nous lui téléphonons alors et voici le résumé de la conversation :

  • " J'ai fait un rapport à notre comité de quartier et il a été décidé que chacun pourrait travailler ou non avec vous ".
  • " Bien sûr, Madame, mais vous-même que pensez-vous de notre programme ? "
  • " Certains points sont bons mais je ne peux en admettre certains autres "
  • " Par exemple ? "
  • " Mais votre phrase par rapport aux agresseurs et voleurs "
  • " Ah oui, nous disons qu'il faut mettre les agresseurs et les voleurs derrière les barreaux pour éviter que ce soient le victimes potentielles qui doivent vivre derrière les barreaux "
  • " Je ne suis pas d'accord, c'est beaucoup trop simple "
  • " Donc, vous refusez de mettre les agresseurs et les voleurs derrière les barreaux ? "
  • " Ecoutez Monsieur, je suis psychologue et sociologue et le problème doit être envisagé de façon beaucoup plus large ".
  • " Mais Madame, c'est de l'angélisme cela "
  • " Comment de l'angélisme, Monsieur je ne supporte pas que vous m'insultiez "
  • " Vous insulter, Madame, comment cela ? "
  • " Ecoutez, pour développer mon point de vue, il faut beaucoup de temps et je n'ai pas le temps. D'ailleurs, où allez-vous chercher que 85 % de la population sont pour une justice rapide ? "
  • " Dans La Libre Belgique du jeudi 13 juillet 2000 "
  • " Vous avez les références de ce sondage ? "
  • " Il a été réalisé par Inra/Belgium du 5 au 16 juin 2000 "
  • " Mais Monsieur, vous êtes un innocent complet et vous n'avez jamais fait d'études. Vous vous basez sur un sondage sans connaître les questions qui ont été posées et comment. Vous ne connaissez pas les commanditaires et qui a payé ce sondage. Ce sondage est donc pour moi tout à fait sans valeur. D'ailleurs, La Libre Belgique est un journal tendancieux "
  • " Vous en connaissez un qui ne soit pas tendancieux, Madame ? "

Silence au bout du fil puis :

  • " De toute façon, vous devriez savoir que les sondages comme les statistiques sont toujours sans valeur, on leur fait dire ce que l'on veut. Vous êtes un poujadiste et un extrémiste comme le ministre Verwilghen qui est aussi un raciste puisqu'il a osé commander une étude sur la criminalité des immigrés "
  • " Oui Madame, mais encore, pourriez-vous nous faire parvenir vos propres études puisque vous êtes sociologue et psychologue ? "
  • " Je n'ai pas le temps de m'occuper de tout cela "

Et oui ,voilà :

Première constatation, pour une sociologue, cette dame ne connaît vraiment pas son sujet : Pierre Poujade ne s'est jamais occupé de criminalité mais a lutté contre les impôts, les charges sociales et les difficultés administratives. Malheureusement pour cela, il a utilisé la violence contre les biens de l'Etat. Il a donc été condamné.

Deuxième constatation : son ton, son excitation, la bave qu'elle éructe, prouvent qu'elle n'est pas psychologue non plus, sinon, elle resterait calme pour pouvoir convaincre son vis-à-vis.

Troisième constatation : elle ne sait vraiment pas ce qui se passe dans son quartier.

Quatrième constatation : considérer que publier ou faire état d'un sondage qui ne lui plaît pas est poujadiste et extrémiste donc bien sûr d'extrême droite ; accuser La Libre Belgique de manipulation de ses lecteurs alors que justement cette fois-ci elle publiait un sondage boomerang qui faisait clairement apparaître que, jusque là, La Libre Belgique prenait le contre pied de ses lecteurs .

Enfin, me voilà traité de poujadiste et d'extrémiste comme La Libre Belgique, de raciste et d'extrême droite comme Marc Verwilghen, Stefaan De Clercq et 85 % de la population, tout cela par une personne qui n'a pas le temps d'exprimer son point de vue et de le défendre par oral ou par écrit.

Il est vrai que sa tâche est particulièrement difficile. D'après le sondage de La Libre Belgique, elle ne représente l'opinion que de 2 % de la population. Il ne lui reste plus, bien sûr, qu'à insulter les autres.
Il n'empêche, l'incroyable assurance de cette personne et son refus complet d'admettre la réalité démontrent l'importance de la manipulation de la population belge par les médias officiels. Ils démontrent aussi qu'un infime minorité tente d'imposer et parfois impose sa loi à une immense majorité.

Jean Solé


PROPRIETAIRES-LOCATAIRES : VERS DES EXPULSIONS MOINS INHUMAINES
Certains proposent de nouvelles complications :
Proposer d'avertir le syndicat de locataires le plus proche en cas de situation d'expulsion.
Mais comment savoir s'il en existe un et quel est le plus proche ? Ces syndicats vont-ils se disputer entre eux. Par contre, qu'ils se fassent enregistrer au CPAS à charge pour celui-ci de les prévenir en cas de besoin.

Proposer d'augmenter le délai d'expulsion pour l'amener à 6 mois prouve que nos éminences ne connaissent pas les situations sur le terrain, il faut souvent bien plus que cela pour obtenir une expulsion et pour certains petits propriétaires, ces délais sans rentrées sont parfois catastrophiques surtout quand des locataires indélicats laissent les lieux dans un état innommable et partent avec les éviers, la cuisine et éventuellement les appareils de chauffage d'où nouvelles pertes de loyers pour remettre en état.

Ajouter à cela la défense d'expulser en hiver et l'on peut obtenir 9 mois de non expulsion sans payer son loyer, 9 mois à ajouter à parfois plus d'un an de procédure.

En fait ce que veulent certains, c'est transférer aux propriétaires les obligations des CPAS.

Il serait plus simple et plus équitable, dans l'intérêt même des locataires les plus démunis, que les CPAS prennent en charge les loyers des logements de ceux qui ne savent plus les payer en attendant que ces même CPAS trouvent une solution de relogement.

Une autre solution serait que les garanties locatives soient autorisées pour couvrir un an de loyers plus les charges quitte à ce que les CPAS participent davantage à la constitution de ces garanties. Ainsi, tout le monde pourra participer avec ses impôts et ceux de tous les allochtones et autochtones à la garantie du droit de mener une vie conforme à la dignité humaine.



SECURITÉ
Décidément, l'extrême droite est partout au point que l'on peut dire que toute la société belge est infectée. Tous ceux qui liront l'article " Sécurité " en page 43 du " Vif-l'Express " du 17 au 23 novembre 2000 vont le découvrir à leur grande stupéfaction. Ils pensaient que les victimes avaient plus de droits que leurs agresseurs, notamment celui d'être indemnisées, et ils vont découvrir avec la plus grande honte que de telles pensées font le lit de l'extrême droite.

Elles vont découvrir aussi qu'elles seront probablement aussi les agresseuses de demain. A suivre ce raisonnement stupide, il est drôlement temps que les parents des petites filles se protègent des LEJEUNE et des RUSSO. Par mesure de prévention et, pour rester dans l'air du temps, il faudrait les mettre à l'écart pour éviter leurs futures agressions.

Pour ma part, j'ai plutôt tendance à penser que c'est Marie-Cécile ROYEN comme beaucoup d'autres journalistes ( ?) qui devraient se faire soigner. Car enfin, comment Julie et Mélissa, Ann et Eefje, les Malmendier et tant d'autres pourraient-elles être les agresseurs de demain ? Elles ont été condamnées à mort sans pouvoir se défendre et sans que la société puisse les défendre. Quant aux assassins, eux, ils ont le droit d'être libérés.

Jean Solé
Jean Solé
PROSEC
PROpreté, de l'air et du sol, lutte contre le bruit
SECurité, convivialité, écoute, citoyenneté
Lutte contre le bruit et pour bénéficier d'un environnement sain à tous points de vue
Rue de Stalle 90 à 1180 BRUXELLES - Tel. : 02/376.44.97 - Fax : 02/376.01.71
Ecrivez-nous : Email : prosec@skynet.be