CONTROVERSE ET ANNE MORELLI

Le dimanche 24 décembre 2000 à 12 H, Pascal VREBOS a accueilli sur le plateau de " Controverse " les représentants des différents cultes religieux et athées. Inutile de dire que la représentante des athées était la stalinienne de stricte observance Anne Morelli. Comme elle est chargée de cours à l'ULB, je me suis toujours demandé ce qu'elle pouvait bien enseigner.

Trop engagée et sans aucune objectivité, elle représente une aubaine pour les " débats " organisés par les journalistes de la RTBF.

Au moins avec elle on sait d'avance ce qu'elle va dire. Communiste et donc spécialiste des grands mythes du communisme, elle s'est attelée à ceux de l'histoire de Belgique et a bénéficié pour le livre écrit sous sa direction de tout le support médiatique de la presse subsidiée de gauche et d'extrême gauche. Cette presse a surtout retenu que Godefroid de Bouillon n'était pas un Saint et que les écrits à propos de Pierre l'Ermite sont incohérents.

C'est vrai que les croisades ont été voulues pour écarter de l'Europe quantité de Barons querelleurs, violents, éternels fauteurs de guerre qui estimaient qu'à partir du moment où ils savaient monter à cheval et se servir d'une épée, il n'était pas nécessaire d'apprendre à lire et à écrire. Le peuple n'était pas plus brillant que les barons et les papes étaient à l'image de leur temps. Que l'Eglise sur qui reposait l'éducation en ces temps troublés ait cherché des hérauts à présenter au peuple pour le rendre plus civilisé et susciter des vocations, quoi de plus naturel mais il n'a pas fallu attendre Anne MORELLI pour le savoir.

Toujours est-il qu'Anne MORELLI en est encore toujours à l'époque des croisades et estime donc que les religions sont les principales fauteurs de guerre.

Bien sûr, il y a des imbéciles fanatiques partout mais ils tiennent rarement le haut du pavé des religions. Par contre quand il s'agit des athées, que de massacres ! : Alexandre le Grand, Attila, Genghis Khan, Napoléon, Hitler, Lénine, Staline, Mao-tsé-toung, Pol-Pot n'ont laissé que des ruines et la pauvreté généralisée derrière eux...
C'étaient pourtant de parfaits démocrates populaires type RTBF qui trouvent logique que le Pape reçoive Fidel CASTRO dont les prisons sont comparativement les plus peuplées du monde et se rende à CUBA mais s'insurgent contre le fait qu'il reçoive Georg HAIDER qui n'a ni morts, ni prisonniers politiques sur la conscience et est un véritable reflet de la démocratie.