MOHAMMED VI INTERPELLE LE PAPE EN FONCTION DE SA PROPRE LECTURE DU CORAN



Il aurait dû ajouter que la séparation de l'Eglise et de l'Etat est seule susceptible d'accueillir tous les mouvements de pensée, de leur garantir une égalité fondamentale et d'exiger qu'ils soient raisonnables, tolérants et respectueux les uns des autres.

La raison, la science, le respect, la tolérance et la vérité doivent primer sur la liberté d'expression.

Pour mettre le Coran en conformité avec la pensée de Mohammed VI et des intellectuels musulmans, il faudrait une refonte complète du Coran et de la vie de Mahomet pour les adapter au XXIème siècle.