Gestion de l'entreprise en création

Tenant compte que 40 % des entreprises créées tant en Belgique qu'en France le sont par des chômeurs, la question qui se pose est de les aider à survivre et à faire leur nid.

L'article 4 de la loi du 10/02/98 prévoit à juste titre que le futur entrepreneur doit avoir de bonnes connaissances de gestion ou qu'il doit se faire aider par un gestionnaire responsable.

Trouver ce gestionnaire responsable et, surtout, garantir son statut n'est pas chose aisée au départ, c'est pourquoi les sénateurs Olivier de Clippele et consorts proposent de le remplacer par un comptable ou un réviseur d'entreprises.
Il ne faut quand même pas mélanger les genres : enregistrer les mouvements et établir une situation comptable comme le fait le comptable ou le réviseur ne consiste pas à gérer une entreprise et les rôles sont fort différents.
Le gestionnaire doit prévoir et organiser avec des pouvoirs réels tout en étant disponible en quasi permanence. N'est-ce pas un beau rôle à confier aux Belgian Seniors Consultants ?
Voilà pour eux un rôle économique important qui leur permettrait de se rendre utiles en évitant au débutant des frais insupportables. Cela n'empêche pas d'obliger ce même débutant, personne physique ou personne morale à tenir dès le départ une comptabilité simplifiée, contrôlée par un comptable expérimenté.
Mais ne grevons pas de frais le débutant en lui compliquant encore plus l'existence. Ce qu'il lui faut c'est l'aide d'une bonne organisation professionnelle ou interprofessionnelle qui peut lui éviter dès le départ les frais trop importants pour lui de l'assistance comptable, juridique, sociale et autre tout en lui assurant une écoute et un forum de discussion.