CURIEUSE UTILISATION DES FONDS SOCIAUX


Nous nous sommes déjà étonnés de la curieuse utilisation des fonds sociaux soi-disant destinés aux cas sociaux mais qui, en fait vont souvent dans les caisses des syndicats et des associations professionnelles.
En voici un nouvel exemple :

Conclusions
  1. Pourquoi Cockerill paye-t-il ses pré pensionnés par l'intermédiaire des syndicats si ce n'est pour que les délégués succombent à certaines tentations ce qui les oblige à devenir très souples par après ?
  2. Pourquoi le Gouvernement qui s'intéresse tout à coup aux ASBL et donations ne contrôle-t-il pas l'utilisation de l'argent des fonds sociaux et n'oblige-t-il pas ceux-ci à publier des comptes clairs et précis ?
  3. Ce qu'il y a de réconfortant pour les dirigeants d'entreprises, c'est de s'apercevoir qu'ils ne sont pas les seules victimes de vols et détournements couverts par la solidarité syndicale.
  4. Louis Smal a vraiment de la chance de bénéficier de la justice liégeoise parce que la dissimulation des faits dont il avait connaissance devrait lui valoir d'être considéré comme complice. Espérons qu'il n'a pas voulu devenir député (avec l'aide de Joëlle Milquet) pour échapper à la justice.

Epilogue