FPMEB
FEDERATION DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DE BELGIQUE
SECRETARIAT GENERAL : rue de Stalle 90 - 1180 BRUXELLES
Téléphone : (02) 376.44.97 - FAX : (02) 376.01.71 - Email : fpmeb.bvkmo@skynet.be

ROBERT BADINTER, LES ENFANTS ROMS DISCRIMINES ET LES PRISONS EN BELGIQUE

Sous le titre : « Les enfants roms discriminés », "La Libre Belgique" des samedi 20 et dimanche 21 janvier 2007 laisse paraître un article d’une mauvaise foi et d’une ignorance crasse du célèbre Robert BADINTER.

Celui-ci explique que les enfants roms de Roumanie sont discriminés parce qu’il y en a un beaucoup plus grand pourcentage dans l’enseignement spécial que le pourcentage qu’ils représentent dans la société roumaine, soit de 80 à 90 % alors que les roms ne représentent que 4 millions d’habitants dans un pays qui en compte 24 millions. Il s’en prend à la Cour européenne des droits de l’homme qui considère que si la décision d’envoi dans l’enseignement de remise à niveau se prend suivant des critères objectifs, il n’y a pas discrimination.

Que dire alors de la politique de la ministre de la justice en matière de prison :
Laurette ONKELINX prend des mesures de libération provisoire pour ceux qui sont condamnés à moins de 3 ans de prison ferme et de toute façon on ne peut même plus les accueillir en prison faute de place. Laurette nous annonce depuis 3 ans que c’est provisoire et quand on sait que les mesures provisoires du Gouvernement deviennent toujours définitives, certains pensent déjà à quitter la Belgique.

Répartition entre catholiques, musulmans et athées dans les prisons en Belgique La ligue des droits de l’homme agresseur, envahisseur qui refuse d’étudier et de travailler s’est élevée contre cette situation au nom du délit de sale gueule. Pour elle, il faut rétablir l’équilibre comme elle le demande pour les Etats-Unis et les noirs. Comme on ne peut pas libérer les musulmans, il faut multiplier par 11 le nombre de catholiques et par 9 le nombre d’athées en prison.

Devant cette situation, le gouvernement a pris des mesures provisoires. Les subventions pour les aumôniers sont partagées entre 28 aumôniers catholiques ayant un traitement annuel de 13.409 euros et 15 musulmans ayant un traitement annuel de 18.652,70 euros. Demandez à Laurette les raisons de cette différence provisoire de traitement.
Imaginons qu’il y ait 5 % de musulmans en plus dans la population belge, nous devrions dans la situation provisoire actuelle prévoir 40 % de places en plus dans les prisons et les aumôniers musulmans deviendraient majoritaires tout en ne représentant que 9 % de la population belge.

Inutile de demander comment on pourrait satisfaire la ligue des droits de l’homme agresseur, envahisseur et qui refuse d’étudier et de travailler et son président d’Honneur Robert BADINTER.


04/2007